Ne manquez pas un article.
Souscrivez ici.

Pas de salut en dehors de l'individualisme

Introduction

La société actuelle pousse au renforcement de l'individualisme et, par ailleurs, il faut reconnaitre qu'il existe un fort besoin de règles face aux dérégulations de toutes sortes. Ces contradictions, qui ne sont pas du même niveau, se télescopent et perturbent nos contemporains.

Les responsables de tous les niveaux sont donc obligés de gérer à la fois des règles collectives et des marges de liberté individuelles, ceci en faisant varier sans cesse leur niveau d'appréhension des problèmes.


Une exigence de liberté

Chaque membre de notre société est désormais très informé sur quantité de questions : l'Internet, les réseaux sociaux, les journaux électroniques, les débats télévisés..., lui apportent des éléments pour se forger ses propres idées. Par ailleurs, le citoyen lambda remarque que désormais tout le monde peut exprimer librement ses opinions et les clamer très fort sur les réseaux sociaux, sur une vidéo postée ou devant des journalistes avides de nourrir les commentaires de leurs journaux télévisés en continu. L'Homme contemporain fini donc par penser que ses opinions ont la même valeur que celles des autres et des experts et il veut pouvoir s'exprimer librement.


Depuis 1968, en particulier, mais en fait depuis les 30 glorieuses (années 1945-1975), les lois, les règles, les obligations, les autorités, les modèles, les contraintes..., tout ceci est largement devenu difficilement supportable. Il y a de plus en plus de personnes pour éviter les conduites exigées, pour s'infiltrer dans les failles des systèmes en place et pour en tirer des avantages personnels. Ces malins montrent donc en permanence l'exemple à suivre pour se faire plaisir ou pour réussir en dehors des règles. Quiconque ne fait pas comme eux est un demeuré qui ne pourra s'en prendre qu'à lui même...


Le résultat global de cet ensemble d'orientations d'esprit est donc le renforcement de l'individualisme et le refus accentué des exigences des autorités devenues illégitimes. Il faut pourtant, dans le même temps, reconnaitre que face au besoin de liberté, il existe en contre partie un besoin de repères puisque tout a tendance à prendre la même valeur.


Une attente de repères et de règles

Les évolutions culturelles de notre environnement se font tout d'abord en réponse à des problématiques sociales nouvelles et prégnantes : terrorisme, immigration, insécurité culturelle ou sanitaire, sauvegarde de l'environnement, lutte contre les dominations traditionnelles, demande de moralisation des activités financières, indignation contre les différences de richesses, les tricheurs, les utilisations illicites des données individuelles... Ces évolutions culturelles se font aussi en relation avec des nouveautés économiques et technologiques assez incontrôlables : omni présence de l'informatique, menaces accrues de piratage informatique, diffusion des bitcoins et autres monnaies virtuelles, exigence d'une responsabilité sociétale accrue des entreprises, lutte contre l'évasion fiscale, importance des réseaux sociaux, médiatisation des activités privées, disponibilité d'une masse d'informations sur l'Internet, développement des trafics illicites et formidablement rentables, développement des moyens informatiques de pistage...


Face à tout cela, le citoyen lambda a l'impression qu'il y a trop d'éléments impossibles à contrôler pour lui, qu'il y a, au final, une dérégulation de la société qui se fait à son désavantage. Il attend donc la fixation de bornes et de règles collectives qui le sécuriseront. Comme ces éléments arrivent très lentement et ne sont pas nécessairement aussi très visibles ni très efficaces, ce citoyen a l'impression que les figures de l'autorité (les responsables de tous les niveaux) sont défaillants et il se tourne alors vers sa débrouillardise personnelle qui consiste, le plus souvent, à contourner les quelques règles de son niveau. L'individualisme en sort, encore là, renforcé.


Conclusion

Ainsi donc, au niveau global, les hommes de notre temps souhaitent des règles strictement respectées par tous et qui les sécurisent et, en même temps, au niveau individuel, ils exigent une grande liberté pour le choix de leurs jugements et de leurs conduites personnelles. Cette liberté étant devenue la condition de leur nécessaire épanouissement, puisque cet épanouissement personnel est désormais la finalité évidente de l'existence. Ces attentes ne concernent pas les mêmes niveaux de réalité et peuvent donc être mise en œuvre concomitamment.


Derniers Posts