Ne manquez pas un article.
Souscrivez ici.

Effet Waouh pour collaborateurs Z


Etre à la page

Depuis les années 2010, le management des entreprises "up to date" investit dans l’installation de jeux collectifs et d'espace de détente pour booster la motivation de leurs salariés. Cette mode nous vient des U.S.A : les entreprises comme Google, Amazone, Facebook et Apple ont été les premières à manipuler l'espace pour favoriser une ambiance poussant au travail (Jeff Jarvis, La méthode Google, 2009). En provenance de la formation, la ludification (transposition de toute activité en jeu pour mieux la faire intégrer) est introduite dans le management. Le principe est simple : il s'agit de transformer partiellement quelques locaux de l'entreprise en un espace de jeu et de détente. Les collaborateurs se divertissent et se reposent quand ils en ressentent le besoin. Ces pauses leur redonnent alors plus de dynamisme pour reprendre et continuer leurs travaux. D'après Patrick Dumoulin, directeur de l'Institut Great Place to Work : " Tout employé, quel que soit son secteur et son travail, ressent ce besoin de faire un break. Certaines entreprises proposent donc des espaces dédiés, afin qu'ils se ressourcent ".


Le fonctionnement de l'effet Waouh

Un raisonnement en termes d'objets cognitifs contenant des significations culturelles et personnelles permet de comprendre comment fonctionne l'attrait d'une table de ping-pong installée dans une entreprise.




Ainsi donc, lorsqu'une entreprise met à disposition de ses salariés un espace de jeux collectifs avec table de ping-pong, baby-foot ou billard, cette organisation particulière de l'espace de l'entreprise envoie un message aux personnels. Ce message dit quelque chose du genre : "notre entreprise est différente des autres en considérant que vous avez droit de vous détendre et de vous amuser pendant les heures de travail". Ce message est bien reçu par les salariés des générations Y et Z car ces collaborateurs attendent (toutes les enquêtes le montrent) qu'ils puissent faire des rencontres et se faire des copains sur leur lieu de travail. Évidemment, la génération des anciens sourie et apprécie la bonne manipulation des attentes des jeunes. Il n'en reste pas moins que ces collaborateurs sont poussés à travailler et, en plus, ils disent partout qu'ils travaillent dans une entreprise "sympa".


Espace détente


De même que la table de ping-pong, un canapé et des fauteuils Relax, mis dans un bureau open space où travaillent plusieurs collaborateurs d'un Service envoient des propositions d'interactions aux collaborateurs. Ils leur offrent la possibilité acceptée de se détendre en petit groupe, comme à la maison. En effet, ces meubles de salon incitent à s'asseoir avec d'autres et à faire "comme dans un living-room", c'est-à-dire à entamer une causerie "de salon", qui n'a plus rien à voir avec le travail et qui permet de se détendre, de parler pour se connaître et de chercher à nouer des liens d'interconnaissance. Les spécialistes en organisation des espaces de travail savent que ces moments de détente offerts aux salariés vont favoriser leur productivité au travail. Les mesures et les enquêtes là-dessus sont formelles : aménager les espaces de travail pour montrer aux collaborateurs que l'on se soucie de leur bien-être les pousse à s'engager davantage dans leur travail (Céline Tixier, Repenser votre espace de travail. L'aménagement comme outil de management, 2011) .

Derniers Posts