Ne manquez pas un article.
Souscrivez ici.

Deconstruire Margaret Mead


La situation vécue des petits garçons

On doit à Margaret Mead d’avoir mis en évidence une situation anthropologique et typique vécue par tous les petits garçons. Le petit garçon, dans son rapport privilégié des premiers temps avec sa mère, s'aperçoit qu'il est différent de cette mère. Ceci à la différence de la petite fille qui peut très vite s'identifier à sa mère et dont l'accomplissement identitaire trouve alors en elle l'image de sa réalisation. Le petit garçon, pour exister, doit par contre se différencier de sa mère. Il doit créer son identité en dehors d'elle. C’est donc en réaction à la situation vécue et prégnante de son enfance que le besoin d’affirmation de soi serait plus fort chez les hommes que chez les femmes.

La recherche de l'affirmation de soi

Face à cette situation vécue, le petit garçon tire une conclusion psychologique du genre : « II faut que je fasse mes preuves pour être ». Il invente alors des conduites qui lui permettent de réaliser ces preuves. Après quelques essais, il trouve un type de conduites plus ou moins performant qui va devenir une constante de son comportement. Cette constante comportementale, quelque soit sa nature finale, s'inscrivant donc dans une forme visant toujours à fortifier et valoriser son être.


Un scandale des sciences sociales

Au regard de la culture Woke actuelle, on voit que les propos de Margaret Mead sont d'une insolence outrancière. Ce serait non pas une analyse dite anthropologique et psychologique d'un fait biologique et affectif constaté, mais une manipulation idéologique antiféministe et subrepticement raciste, destinée à justifier les conduites machistes et de recherche de pouvoir de tous les mâles de l'humanité.


Nos braves étudiants wokistes se doivent donc de retirer de toutes les bibliothèques les ouvrages de Margaret Mead et de ceux qui la citent pour en faire un autodafé, allumé par les professeurs d'anthropologie, d'ethnologie et autres sciences sociales, récitant en cœur un acte de contrition déplorant leur aveuglement scientiste.


Derniers Posts