Ne manquez pas un article.
Souscrivez ici.

Le monde des antivax

1- La France est une société clivée


La société française est éclatée en de multiples groupes qui ne possèdent plus le même référentiel commun. C'est le constat de Jérôme Fourquet dans son ouvrage "L'archipel français" (2019). Plus de référentiel commun, cela veut dire globalement, plus les mêmes visions des choses : ces groupes ne partagent plus les mêmes valeurs, les mêmes règles de vie collective, les mêmes croyances sur la société et son fonctionnement, les mêmes manières de vivre, les mêmes attitudes face à la science et à la technologie, ils n'ont plus les mêmes aspirations face à la vie... Ces groupes sociaux vivent donc dans des mondes parallèles. Ils ne font que se côtoyer et, très souvent, ont des occasions de se confronter sans pouvoir se comprendre. À ces multiples clivages sociologiques il faut ajouter désormais un clivage issu de la pandémie du Covid-19 : le clivage entre les antivax et les provax. Les premiers refusent la vaccination et les seconds en sont les défenseurs. Chacun de ces groupes vit dans son monde et ne peut comprendre l'autre. Les antivax, d'après les sondages, seraient environ 9 millions, sur une population d'environ 70 millions, ils représenteraient 1 français sur 8. Je vais essayer de présenter le monde de ces antivax, cela nous permettra de comprendre leurs raisonnements et leurs réactions.


2- La construction du monde des antivax


Pour construire ce monde je vais répondre à la question : quels sont les éléments essentiels qui constituent l'environnement mental dans lequel vivent les antivax ? Je dis "environnement mental", car les éléments clés de leur milieu de vie sont des éléments existant réellement, certes, mais intellectuellement remplis de significations particulières.

Les éléments essentiels de leur cadre de vie sont, comme pour tout le monde, de toute nature. Ce sont des personnes, des institutions, des événements, des objets ou systèmes technologiques ou encore des procédés et des thérapeutiques. Ces éléments ne représentent donc plus les mêmes choses que pour des personnes qui se situent en dehors des problématiques antivax. Par exemple les médecins et experts scientifiques proposant la vaccination ne sont plus des gens de science qui expérimentent, cherchent, prouvent et proposent des ressources thérapeutiques dans le but de soigner et guérir ; ce sont des agents de propagande, vendus aux puissances de l'argent des laboratoires pharmaceutiques qui veulent dominer le monde.

Il faut aussi remarquer que dans la construction de leur univers mental, les antivax néantisent intégralement certains faits indubitablement existants et objectifs. Il y a, par exemple, l'oblitération de la pandémie elle-même (elle est transformée en un complot qui n'est plus lié à la diffusion d'un virus) ; l'oblitération de la mort de leaders antivax, atteints de la Covid : l'animateur de radio Marc Bernier, alias l'autoproclamé Mr. Antivax, mort le 30 août ; Serge Rader, le pharmacien antivax décédé le 22 mai..., et d'autres cas semblables dans le monde entier ; et aussi l'oblitération du fait que désormais 84 % des malades admis dans les hôpitaux en soins critiques ne sont pas vaccinées...


3- Les éléments du monde des antivax et leurs significations


Les leaders antivax (Didier Raoult, Louis Fouché, Richard Boutry, Francis Lalanne, Henry Joyeux...) : des héros, de nobles défenseurs de leur cause, des guides et dénonciateurs des forfanteries de l'État, du "système" et du complot des pro-vaccins.

Les scientifiques pro-vaccin: des agents de propagande, vendus aux puissances de l'argent des laboratoires pharmaceutiques lesquels veulent dominer le monde.

Le vaccin : un danger de santé énorme à effets secondaires catastrophiques, une infection ou une atteinte corporelle imposée par les manipulateurs dans des buts inavouables moralement : suivi et contrôle des personnes, élimination de la population, destruction de gènes essentiels, extinction ou dégénérescence de la descendance...

La pandémie liée au Covid-19 : complot organisé de toutes pièces dans le but : soit de permettre aux labos pharmaceutiques d'engranger des milliards, soit pour anéantir une grande partie de la population et permettre à certaines personnes de dominer le monde.

Le passe sanitaire : un moyen de flicage généralisé.

L'État français : un grand manipulateur, menteur et dispensateur de contraintes pour contrôler les gens, représentant essentiel du "système" de manipulation et d'oppression.

Les pharmaciens et les médecins : des collaborateurs (au sens de vendus aux ennemis de la vérité).

Une personne antivax : personne "éveillée", non dupe des fausses informations, qui a compris les raisons profondes et cachées de la vaccination, informée aux bonnes sources.

Les manifestations antivax : lieux d'organisation de la résistance, lieux de partage de la lutte collective contre le "système" pourri qui veut nous asservir.

Les personnes pro-vaccin : pauvres gens manipulés qui n'ont rien compris, qui favorisent les dérives autoritaires de l'Etat, qui sont des gêneurs dans la lutte des "éveillés" pour la liberté.

Les médecines naturelles : de vrais remèdes données par la nature, qu'il faut utiliser à la place des médicaments chimiques néfastes.

Les médias traditionnels (radios, chaines de télé, journaux, magazines..) : sources achetées, vecteurs de fake news.

Les plateformes web connues : systèmes vendus aux complotistes pro-vaccin, diffuseurs de mensonges organisés et censeurs des vraies informations.

Le Web : source fiable d'information contournant les médias traditionnels vendus. moyen de partager des informations vraies entre nous les antivax.


4- Le fonctionnement du monde antivax


Les personnes antivax ont donc construit un monde à eux très spécifique. Ce monde est un piège menaçant pour eux. Il les cerne complètement avec de multiples éléments dangereux et agressifs. Même leurs leaders sont dénigrés et attaqués. À part eux-mêmes, leurs leaders, quelques naturopathes et leur utilisation du Web, il n'y a pas grand monde pour les défendre face à un vaste complot qui réunit de multiples éléments malfaisants contre eux.



Ces antivax sont en colère contre ce monde qui pourtant est le fruit de leur construction mentale. On voit cela à leurs mines renfrognées dans les manifestations et on le comprend lorsque l'on écoute leurs propos véhéments en réponse à des questions de journalistes. Par ailleurs, ils s'estiment bien seuls contre cette coalition globale et coordonnée. Ils se doivent donc de riposter. Leurs actions consistent à se battre contre leurs assaillants et les moyens qu'ils mettent en œuvre pour les contraindre. Ainsi leurs réactions de défense comportent-elles : des agressions contre les pharmaciens, contre les centres de vaccinations ou de dépistage, des menaces à l'encontre de journalistes, des refus de considérer les résultats de leurs tests lorsque ceux-ci sont positifs, des pancartes vengeresses contre le représentant ultime de l'Etat (E. Macron), des dénonciations de faits avérés contraires à leurs idées, des dénonciations d'informations, des mises en cause de scientifiques et d'hommes politiques pro-vaccin, des accusations des autorités sanitaires, des invasions d'hôpitaux, ainsi profèrent-ils sur internet des menaces fortes contre leurs "opposants" (ceux qui n'ont pas la même vision qu'eux)...

Conclusion


Ainsi donc, lorsque l'on passe en revue la manière dont les antivax définissent les choses autour d'eux, on découvre avec surprise leur monde menaçant et fermé. On comprend ainsi leurs réactions défensives-agressives et leurs slogans sur la défense des libertés. C'est la clôture de leur représentation du monde qui leur donne le sentiment de perte d'autonomie et de libre arbitre dans un monde de contraintes et de pressions.


Ce qu'il reste à comprendre, c'est comment ils en sont arrivés à construire mentalement un tel monde.

Derniers Posts