Une cible pour évaluer votre chef (ou votre collaborateur)


Les différents contextes de référence


Chacun d’entre nous privilégie, pour se définir ou définir les autres, tel ou tel contexte qui est « plus pertinent pour lui » dans la situation de définition. Au test du : « Qui suis-je ? », par exemple, les femmes mentionnent plus souvent leur catégorie d’appartenance sexuelle que les hommes, les Noirs mentionnent plus souvent leur appartenance raciale que les Blancs, et les juifs leur appartenance religieuse plus souvent que les chrétiens. Ceci nous confirme l’existence de contextes de référence sensibles participant à l’émergence des significations pertinentes de la définition de soi.


Le sens et le contexte


En ce qui concerne les attributs de valeur sociale dans la définition de l’identité d’autrui, valeurs concernant les compétences, les qualités et les défauts, les estimations diverses des motivations et des intérêts..., on peut utiliser un outil de modélisation issu du « différenciateur sémantique » d’Osgood (1957).


Osgood faisait fonctionner son différenciateur sémantique pour établir les profils sémantiques des mots ou des objets. Il avait remarqué » que la signification d’un mot ou d’un objet n’était pas son sens lexical et que cette signification dépendait des émotions et des réactions comportementales qu’il déclenchait. Ces émotions et réactions étant elles-mêmes complètement liées aux apprentissages sociaux et aux expériences personnelles que l’on avait faits au sujet de ces mots ou de ces objets. Il disait donc, et nous le reprenons à notre compte, que la signification de quelque chose de la vie se trouve en mettant cette chose en rapport avec un contexte d’arrière plan. Pour lui, ce contexte était le contexte historique des expériences sociales et personnelles.


Nous voyons donc, d’après la modélisation ci-dessous, que si l’on change le contexte de référence lié aux expériences sociales et personnelles, le sens du mot ou de la chose changera.


Le sens du mot ou de la chose dans le contexte pris comme référent



Le référencement généraliste d'Osgood


Osgood avait définit trois « dimensions » principales du contexte des expériences sociales et personnelles :

- la dimension de « valeur »,

- la dimension de « puissance » et,

- la dimension « d’activité ».


Application au profil managérial


Si, par exemple nous retenons comme critères, pour définir l’identité au travail d’un manager, les qualités suivantes :

  • droit et juste, chaleureux et intelligents en ce qui concerne la dimension valeur ;

  • compétent, autoritaire, soutenu par la hiérarchie en ce qui concerne la dimension puissance ;

  • dynamique, proactif et concret en ce qui concerne la dimension activité ;

compte tenu des jugements que je vais formuler à partir de mes observations, je peux dresser le profil sémantique de ce manager.

Profil d’un manager sur une cible sémantique

Dans cette « cible sémantique », les points positionnés dans la partie centrale dénotent les parties négatives des qualités mentionnées sur la périphérie. Ainsi, en regard de : « droit et juste », nous avons donc : « retord et injuste » ; en regard de « chaleureux », nous avons « froid et distant » ; en regard d’intelligent, nous avons « borné »… et ainsi de suite.

Il est bien évident que le même responsable ne sera pas jugé de la même manière par ses différents collaborateurs. En effet, ceux-ci, on l’aura compris, n’ont pas nécessairement le même référentiel d’évaluation, puisque ce référentiel est fondamentalement composé à partir de leurs propres expériences sociales et personnelles.

Conclusion

L’étiquetage des autres participe du fonctionnement normal de la vie quotidienne. Cela nous simplifie la vie d’avoir défini, une fois pour toutes, notre voisin comme un « gentil en dehors des clous » ou notre patron comme un « timbré du travail » ou un « carriériste effréné ». Cet « étiquetage » (qui est une attribution de sens au personnage) se fait, comme nous l’avons vu à partir de la saisie de faits d’observation mis en regard d’un référentiel issu de nos propres expériences sociales. Le référentiel d'Osgood a les mérites d'être très général et d'utilisation facile. Il nécessite juste de choisir des critères adaptés aux situations dans les trois dimensions : valeur, puissance et activité.

Alex Mucchielli, "L'identité", Que-sais-je ?, 9ème édition, 2011.

Recent Posts

© 2023 by Kathy Schulders. Proudly created with Wix.com  

  • Grey Twitter Icon