© 2023 by Kathy Schulders. Proudly created with Wix.com  

  • Grey Twitter Icon

Boostez votre carrière

March 17, 2020

 

Vous êtes un bon professionnel. Vous faites bien votre métier. Vous assurez vos résultats. Vos supérieurs sont contents de vous. Ce sont là des conditions nécessaires pour pouvoir progresser dans votre carrière. Mais ces conditions ne sont pas nécessairement suffisantes. La compétition est vive à tous les niveaux.

 

Voici quelques conseils pour mettre davantage de chances de votre coté. Les idées qui sont rappelées dans cette fiche « vont naturellement de soi ». C’est ce que font naturellement ceux qui veulent faire carrière. On trouve donc tout seul, ces différentes idées. Si elles sont rassemblées ici dans une fiche, c’est pour que vous puissiez les mettre rapidement et surtout systématiquement en œuvre.

 

1 – Avoir des informations sur l’entreprise et sa stratégie

 

  • Quelle est la stratégie globale, à long terme, de votre entreprise ? Connaître cela vous permet de lire les activités de vos hiérarchiques, de discuter avec eux, de trouver des arguments pour votre équipe…

 

  • Quels sont les principaux projets immédiats de votre entreprise ? Connaître cela vous permet de piloter vos propres actions de management, de construire vos propres projets, d’informer et de motiver vos collaborateurs.

 

  • Quels sont les hommes et les femmes qui composent les états-majors et la grande direction ? Quels sont leurs cursus, que peut-on savoir sur leurs ambitions,… ? Autant d’éléments qui vous laisseront entrevoir ce qui est possible et ce qui n’est pas possible dans votre entreprise.

 

Toutes ces informations permettent de comprendre les enjeux, à différents niveaux de l’entreprise. Comprendre ces enjeux et pouvoir y adhérer est une des conditions pour faire ce qu’il faut pour être repéré et progresser dans la carrière.

 

Tous ces éléments d’information, vous les trouverez dans la presse spécialisée, sur le site institutionnel de votre entreprise, dans les articles mis dans son intranet, dans les documents stratégiques internes, ou encore sur différents sites internet.

 

2 – Avoir des informations sur les entreprises concurrentes

 

Tout ce qui vient d’être dit peut être transposé à une quête d’informations sur les entreprises similaires à la votre et concurrentes.

 

Connaître les performances des entreprises concurrentes vous permettra de mieux servir votre propre entreprise. Ces connaissances seront en effet des points de repère pour anticiper, faire autrement, éviter des erreurs.

 

Des comparaisons que vous pourrez faire, vous tirerez aussi des idées sur les possibilités de carrières offertes qui vous intéressent. Ces entreprises sont en effet en expansion ou en difficulté… elles ont, ou non, des projets d’embauche qui peuvent vous rendre très concurrentiel dans votre entreprise.

 

Vous comparerez les informations recueillies aux informations que vous obtenez de votre entreprise : quelles sont les offres de postes dans l’entreprise ? Y-a-t-il une mobilité géographique intéressante ? Vous préparerez ainsi votre entretien annuel d’évaluation où vous pourrez arriver avec des demandes.

 

3 – Avoir des informations sur votre métier et ses évolutions

 

Pour progresser dans votre carrière, il vous faut vous maintenir à la pointe. Il faut connaître les évolutions techniques de votre domaine et de votre métier. Vous pouvez, pour faire cette quête, ouvrir un « dossier » intitulé : « Métier » et le tenir à jour.

 

Vous pourrez surveiller ce qui se fait en termes de nouvelles formations offertes par votre entreprise ou par des instituts spécialisés que vous savez branchés sur votre métier.

 

Il sera aussi intéressant pour vous de trouver sur internet ou dans des revues spécialisées, des informations sur le marché global de l’emploi dans votre domaine. Vous comprenez que de telles informations vous permettent ou non de négocier avec votre hiérarchie pour prétendre à un nouveau poste.

 

4 – Avoir des informations sur vos hiérarchiques directs

 

Ces hiérarchiques détiennent, le plus souvent, les clefs de votre montée en grade. Connaître leurs référentiels, leurs valeurs,…, leurs attentes, devient vite un avantage lorsque l’on veut booster sa carrière.

 

Il y a, par ailleurs, des grilles d’évaluation qui vous sont fournies pour évaluer le profil ou les attitudes de vos hiérarchiques :

 

Il existe aussi, par ailleurs, des tests qui vous permettent d’évaluer la relation que vous entretenez avec votre chef. Selon vos réponses à ces tests, des conseils vous seront donnés pour que vous puissiez travailler cette relation afin qu’elle devienne la plus favorable pour négocier avec lui. C’est alors que vous serez dans les meilleures conditions pour demander un poste supérieur.

 

5 – Avoir des informations sur la culture de votre entreprise

 

Des sociologues ont démontré, à l’aide d’enquêtes réalisées dans diverses grandes entreprises, que ceux qui faisaient carrière le plus rapidement étaient ceux qui assimilaient le mieux et le plus vite la « culture » de leur entreprise. Cela veut dire que pour faire carrière, vous devez connaître cette culture et être en accord avec elle.

 

La « culture » d’une entreprise, c’est une partie interne de son identité. C’est un ensemble de manières de faire, d’habitudes de travail et de penser, de valeurs, de normes de jugements, de règles de conduite. Tous ces éléments sont partagés par les membres les plus intégrés à l’entreprise. En général, la hiérarchie, à partir d’un certain niveau, partage cette culture.

 

Vous trouverez les éléments de cette culture en recueillant les opinions des personnes qui défendent l’entreprise, montrant ainsi leur accord avec ses valeurs. Vous trouverez aussi les éléments de cette culture à travers les discours des dirigeants, les commentaires justificatifs de leurs projets et de leurs actions. Vous pourrez observer les conduites des « gens bien en cour ». Ils ont su se couler dans la culture des chefs. Leurs manières de faire, leurs jugements… vous révéleront les normes et les valeurs de la culture de l’entreprise.

 

6 – Avoir des informations sur les réseaux d’entraide et de pouvoir de votre entreprise 

 

On connaît désormais bien ce que l’on appelle les « réseaux d’entraide et de pouvoir ». Les hebdomadaires lorsqu’ils font le portrait de tel ou tel homme politique, ou de tel ou tel grand patron, nous rappellent les « réseaux » auxquels ils appartiennent. Réseau des anciens de Polytechnique, réseau des anciens de l’E.N.A., réseau des anciens des cabinets ministériels… tous, hommes ou femmes, « cultivent » des réseaux et savent « les faire jouer » lorsqu’il s’agit d’obtenir le poste qu’ils convoitent.

 

Tout ceci est vrai, à un moindre degré, pour ce qui se passe dans votre entreprise. Il existe des « réseaux ». Ceux-ci sont plus ou moins antagonistes, concurrents ou parallèles. Il faut que vous en ayez un petit aperçu  pour vous mettre dans un « bon réseau » et éviter d’être repoussé par un réseau puissant  qui veut réserver des postes à ses propres membres. Votre montée dans la carrière est donc tributaire de vos affiliations internes.

 

Il vous faut vous renseigner et observer :

  • Avec quels hiérarchiques votre chef est-il bien ?

  • Ces hiérarchiques forment-ils un réseau ?

  • Ce réseau est-il en opposition avec d’autres ? si oui, lequel ?

  • Quels sont les réseaux auxquels les plus anciens font référence ?

 

Vous observez qui, dans la hiérarchie, se rassemble avec qui. Qui semble éviter qui. Vous notez les conflits entre les hiérarchiques que l’on vous rapporte… .

 

Vous essayez de dessiner ces réseaux : des traits pleins pour les gens qui ont des affinités, des traits pointillés pour les gens qui se rejettent… .

 

Vous choisissez ensuite votre réseau. Pour vous y insérer, vous ferez des « courbettes », des flatteries, des actes d’allégeance. (oui, comme un suzerain au Moyen Age) aux personnes importantes du réseau. Un acte d’allégeance est, par exemple, un service non demandé, qui est accompli pour la personne : rapport confidentiel, compte-rendu, proposition d’idée, demande de mission pour elle,… .

 

Conclusion

 

Booster sa carrière, dans le monde compétitif de l’entreprise, est un travail qui se prépare par un recueil d’informations pertinentes. Booster sa carrière, c’est un jeu tout à fait normal qu’il faut déclencher le plus tôt possible.

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Recent Posts
Please reload