© 2023 by Kathy Schulders. Proudly created with Wix.com  

  • Grey Twitter Icon

Repérage des talents

August 20, 2017

 

Le "talent" c'est beaucoup plus qu'une compétence, on le sait. C'est un assemblage de compétences en parfaite synergie. Comment dépister un talent ? Existe-t-il des facteurs psychologiques fondamentaux à la base du talent ? C'est à cette question que nous allons répondre.

 

Introduction

Lorsque l'on passe en revue la très nombreuse littérature sur les talents, on relève les diverses aptitudes qui sont systématiquement prêtées aux personnes talentueuses : le goût de l'effort et la persévérance, le goût de la réussite, une aptitude au leadership, une intelligence émotionnelle, une aptitude au social learning (à apprendre de modèles), la confiance en soi, une aptitude à changer de modèle mental, la capacité à savoir donner du sens à son travail et, des compétences fortes dans un domaine.

 

La structure psychique de base du talentueux

Par delà la liste sommative des aptitudes citées par les spécialistes du "talent", de mon point de vue, il existe un schème ou un pattern mental qui constitue le fondement de l'être talentueux. Cette structure de base de la psychologie du talentueux est faite de seulement trois entités psychologiques : 1°) une motivation fondamentale : la volonté de réussir ; 2°) une faculté intellectuelle : l'aptitude à apprendre de modèles et 3°) un état intérieur : la confiance en soi et la stabilité émotionnelle. Ce sont ces trois entités qui servent de matrice aux autres qualités nécessaires à l'éclosion du talent. Avec ces trois éléments nous avons le moteur existentiel de tout ce qui fait le talentueux.

 

La volonté de réussir, le goût de la réussite

C'est là la base motivationnelle du talentueux.

Le talentueux est toujours porté par cette volonté. Peu importe d'où elle vient et comment et où le talentueux a construit cette motivation. Le fait est que tous les talentueux ont profondément ancré en eux cette volonté de réussir. Cette motivation est auto génératrice d'elle-même car elle se renforce chaque fois que le succès est acquis.

 

Ce succès d'ailleurs manque rarement à l'appel car cette motivation génère le goût de l'effort et la persévérance qui sont des qualités remarquables des personnes talentueuses. En effet, toutes les études montrent que les personnes très douées en une chose, mais qui ne sont pas persévérantes ne réussissent pas par rapport aux personnes seulement douées mais qui s'entrainent sans relâche. Le talent est toujours le fruit d'efforts incessants rendus possibles par cette volonté farouche de réussir.

 

Cette volonté de réussir, liée au goût de l'effort et à la persévérance entraine immanquablement l'acquisition de compétences. C'est ainsi que le talent dans le domaine de prédilection du talentueux se renforce sans cesse. En retour, évidemment, cette montée du talent justifie les efforts et la persévérance et renforce les efforts faits tout en étant le signe visible de la réussite. Nous avons là une boucle majeure de l'auto-renforcement des activités du talentueux. Parmi les compétences acquises par les efforts et la persévérance, il en est une particulière : c'est l'intelligence émotionnelle, cette capacité à analyser la qualité des relations humaines et à saisir les émotions ressenties par les autres. Cette aptitude est tout à fait nécessaire pour que les qualités de leadership du talentueux puissent  se développer. Quelqu'un qui est compétent, qui comprend bien les autres, qui a le goût de l'effort, qui montre toujours un motivation sans faille pour progresser, est bien prédisposé pour servir de modèle au autres et tenir un rôle de leader.

 

Cette volonté de réussir et tout ce que nous venons de dire sur la montée en compétence, comme nous le voyons sur le schéma ci-dessus, construisent l'aptitude à donner du sens à son travail. L'effort, pour le talentueux, ne peut pas être vain, il apporte nécessairement le succès, il fait monter en compétence, il est la base de la réussite. Le talentueux n'a aucune difficulté à toujours mettre en perspective ce qu'il fait avec la réussite qu'il est assuré d'atteindre.

 

La volonté de réussir et le goût de la réussite sont intimement liés aux deux autres éléments de la structure psychologique du talentueux : l'aptitude à apprendre de modèles ; la confiance en soi et la stabilité émotionnelle.

 

L'aptitude à apprendre de modèles

C'est là la base intellectuelle du talentueux.

Cette qualité intellectuelle est indispensable à la genèse d'un talentueux. Le talentueux a cette capacité forte d'intégrer ce qu'il trouve de performant dans les conduites, les savoirs, les manières d'être des personnes éminentes qu'il rencontre. C'est là, à proprement parler, ce qu'Albert Bandura, son inventeur, désignait par l'aptitude à apprendre en regardant les autres faire.

 

Le talentueux se façonne toujours dans un environnement social. Ceci est évident si l'on considère que la volonté de réussite n'a de sens que dans un environnement social  (je renvoie à l'ouvrage de Norbert Elias : "Mozart, sociologie d'un génie", ouvrage dont j'ai fait la synthèse dans un post de ce blog). Le talentueux "pompe" littéralement tout ce qu'il y a de bien chez les autres et qui concerne ses compétences : les compétences sur son domaine, les compétences en intelligence émotionnelle et les compétences en leadership.  

 

Chez le talentueux, cette aptitude intellectuelle est liée à son aptitude à changer de modèle mental. Le talentueux a de l'agilité intellectuelle. Il n'est pas rigide. Il est ouvert et avide d'essayer d'autres façons de voir. Il a compris que le refus de rester dans une seule et même logique intellectuelle est un atout. Il a d'ailleurs vu cette qualité en œuvre chez les modèles qu'il a observés. Évidemment, en retour, cette dernière aptitude l'aide dans l'acquisition de ses diverses compétences.

 

La confiance en soi et la stabilité émotionnelle.

C'est là la base affective du talentueux.

Elle forme le troisième pilier de sa structure psychologique. Sans confiance en soi, pas de possibilité de faire jouer à plein les autres éléments de la structure. À quoi bon, sans estime de soi, chercher la réussite ? Pour quoi faire, sans estime de soi, repérer des qualités que l'on pourrait prendre chez les autres ?

 

Cette stabilité émotionnelle est nécessaire à la poursuite de la réussite, car la route vers la réussite est toujours semée d'échecs et de déceptions. Cette stabilité émotionnelle est nécessaire à la construction  du sens positif des efforts et du travail faits, car cette certitude peut être mise à mal par les avatars rencontrés dans la progression et les résultats. Cette stabilité émotionnelle est nécessaire à la persévérance, car la persévérance apporte de la pénibilité et des doutes qu'il faut dépasser. Cette stabilité émotionnelle est nécessaire à l'apprentissage venant de modèles, car le social learning est soumis aux perturbations affectives des relations qu'il faut maîtriser. Cette stabilité émotionnelle est nécessaire à la constitution des capacités de leadership, car le leadership apporte beaucoup de chocs affectifs et relationnels.

 

Conclusion

C'est donc uniquement trois facteurs psychologiques qui servent de matrice à toutes le qualités nécessaires à l'éclosion d'un talent. Ces facteurs sont : 1°) la volonté de réussir, 2°) l'aptitude à apprendre de modèles et 3°) la confiance en soi. Il y a donc un facteur motivationnel, un facteur intellectuel et un facteur affectif.

De mon point de vue, le repérage des talents et des hauts potentiels peut donc se concentrer sur le dépistage de ces seuls trois éléments.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Recent Posts
Please reload